COULAIS Jacques

Né(e) le 22/03/1955 à Fenioux (79)

Peintre de la bouche

Adhésion à l'association le

01/09/1993

Décédé(e) le
25/06/2011

Biographie

" Pour quelqu’un que le corps a abandonné, le geste est vital "

C’est ainsi que Jacques COULAIS évoque son art. Paralysé des bras et des jambes pendant l’enfance, il finit par trouver la liberté dans sa passion : la peinture. Hors des cadres, ses œuvres incitent à la réflexion : immobilisé, il dépasse alors les propres limites de son corps et contemple la vie en faisant surgir des détails qui, au hasard des lieux, des rencontres, des lectures, des voyages, composent son histoire.
Artiste peintre renommé, Jacques COULAIS est décédé le 25 juin 2011, mais laisse une œuvre qui lui vaut une reconnaissance internationale.

Ayant contracté la poliomyélite à l’âge de 6 ans, Jacques COULAIS intègre très tôt un centre de rééducation dans le Pas-de-Calais, situation qui l’éloigne de ses proches. Après une enfance et une adolescence passée en instituts, il rejoint sa famille à l’âge de 16 ans et se met à peindre avec la bouche en dilettante.

 

Des débuts dans l’art abstrait …

En 1978, Jacques rencontre un professeur d’Arts Plastiques et s’engage sur le chemin de l’aquarelle avec très vite une orientation vers l’abstrait : Kandisky, Paul Klee, deviennent ses sources d’inspiration. Entré aux Beaux-Arts d’Angoulême en 1981, il en sort en 1984 avec un Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique.

 
…. et la confirmation

Quelques années plus tard, Jacques expose au musée de Niort, puis son parcours est ponctué par sa participation à des expositions en France et à l’étranger.
La production de Jacques COULAIS est abondante tant à l’aquarelle qu’à l’acrylique. Ses œuvres abstraites incitent à la réflexion et il exprime sa propre quête de l’infini où l’infiniment petit construit l’infiniment grand. Les formes se contredisent et en même temps s’harmonisent…
Que ce soient les mandalas, les signes ou les travaux au sol, les œuvres de Jacques COULAIS s’inscrivent généralement dans un format carré : "une figure simple où l’on peut jeter toute son énergie, explorer tout son espace", disait-il.

Avant d’être placées à la verticale, les immenses toiles sont réalisées au sol, ce qui fera l'une de ses originalités. Faisant de son infirmité le cœur de son travail, Jacques peint le mouvement en se servant des roues de son fauteuil, qu’il passe au préalable dans la peinture acrylique. "La chaise des utopies" comme il l’appellera parfois, devient ainsi l’instrument créatif.

Photos

  • Le carré est la figure préférée de Jacques

  • La peinture au sol est une de ses originalités

  • Avant d'être placées à la verticale, les toiles sont réalisées au sol

  • Jacques, l'homme au chapeau !

Oeuvres personnelles

  • Art abstrait 1

  • Techniques mixtes

  • Composition personnelle 1

  • Aquarelle

  • Mandala

  • Techniques mixtes

  • Composition personnelle 2

  • Aquarelle

  • Art abstrait 2

  • Aquarelle

  • Symphonie de bleus

  • Grammaire de signes

  • Aquarelle

  • Expression libre 1

  • Aquarelle

  • Expression libre 2

  • Techniques mixtes

Activité

Allée Jacques Coulais
Décédé le 25 juin 2011, le peintre Jacques Coulais continue à vivre et à enchanter.
Alors que le musée Bernard-d'Agesci exposait ses oeuvres jusqu'au 6 mars dernier, le centre d'action culturelle au Moulin du Roc de Niort, abrite une voie portant son nom. Le 17 février, en présence de la famille, d'élus et d'artistes, la députée-maire a inauguré l'allée, à l'arrière de la médiathèque, que Jacques Coulais adorait.

Presse