BELABBAS Messaoud

Né(e) le 20/07/1969 à Oran (Algérie)

Peintre du pied

Adhésion à l'association le

01/09/1998

Biographie

 

" Peindre une toile, c’est ouvrir une porte sur la vie "

Frappé à l’âge de 8 mois par une méningite qui entraine une paralysie des membres supérieurs et d’importantes difficultés d’élocution, Messaoud BELABBAS estime néanmoins avoir eu de la chance grâce à la présence de sa grand - mère qui, enfant, l’initie avec patience à la poterie : le petit garçon pétrit la terre avec ses pieds et en fait surgir ses premières œuvres. Cette activité l’occupe pendant de longues heures et affute sa dextérité !

 

Une décennie chaotique

A l’âge de 9 ans, avec sa mère, il rejoint son père à Lyon dans le cadre d’un regroupement familial. Il passera ensuite plusieurs années dans des établissements spécialisés et met cette période à profit pour apprendre le français, en écoutant les gens parler autour de lui. A l’âge de 20 ans, il retourne chez ses parents, mais frôle de près les pièges de la petite délinquance…

 

Peindre, comme un retour aux sources…

A 21 ans, il découvre la peinture avec le pied. Peinture à l’huile, acrylique, gouache, encre de Chine… Messaoud s’essaie à la plupart des techniques mais le pastel à l’huile devient vite sa technique préférée : "Je trouve mon inspiration dans ma tête, lors de voyages. Je ne travaille pas d’après modèle, ça bloque mon inspiration". Autodidacte,Messaoud peint uniquement avec le pied gauche : il dispose et mélange les couleurs au sol, travaillant à plat ou sur chevalet bas. Son geste sait être ample et il aime aussi peindre sur grand format.
Sa peinture est tournée vers la vie, sa richesse et sa diversité : corps, silhouettes en mouvement à travers lesquels il a la sensation de bouger et vivre, mais aussi paysages de montagnes et de mer, ou encore natures mortes très colorées…

 
Un artiste ancré dans la réalité

Messaoud possède aujourd’hui son propre atelier et consacre l’essentiel de son temps à la peinture. Il partage sa passion avec d’autres personnes à mobilité réduite et surtout avec les jeunes : "Ils pourraient peut-être exprimer leur violence au travers de leurs créations et ainsi trouver une raison d’être", dit-il. Son travail de sensibilisation à l’Art s’est exprimé il y a quelques années en accompagnant les enfants d’une école du quartier de Lyon La Duchère, dans la réalisation d’une fresque murale.
Messaoud a trouvé son salut dans la peinture, il assume pleinement sa vie d’adulte et de père de 3 enfants. Le proverbe de Jacques Prévert "les pieds vous emmènent loin quand vous voulez aller loin" résume à merveille son parcours.

Photos

  • Messaoud, c'est ce visage qui respire la joie de vivre

  • Il prend volontiers la pose pour le plus grand bonheur des photographes en herbes

Oeuvres personnelles

  • Le rivage

  • Huile

  • Champ de coquelicots

  • Pastel à l'huile

  • Portrait

  • Gouache